lundi 8 septembre 2008

Démocratie mon cul!

Je ne suis pas les nouvelles à la minute près autant que lorsque j'étais attachée de presse pour Claude William Genest, candidat du Parti Vert du Canada dans Westmount-Ville-Marie, mais j'ai eu le malheur de tomber sur la mauvaise nouvelle alors que j'allais me coucher pour mieux débuter mon contrat en gestion des matières dangereuses au Ministère des Ressources naturelles et de la Faune.

Élections fédérales générales 2008
Elizabeth May (E-May) est exclue des débats télévisuels à cause que trois des quatre autres chefs ne veulent rien savoir. C'est sûr qu'ILS ne veulent pas d'un autre adversaire de plus, ELLE est redoutable!!! En anglais, elle les écraserait tous. En français, ça resterait à voir.

La jurisprudence est de notre bord; ça a pris un député au Parlement pour les conservateurs progressistes de Joe Clark et un seul pour le Bloc de Lucien Bouchard (et ce député était... Gilles Duceppe!)

Mon respect pour mon deuxième choix vient de tomber; Gilles Duceppe craint d'affronter E-May. Y'é temps qu'y prenne sa r'traite!!! Que le Bloc soit en chute libre, qu'il attaque Harper au même titre que tous les autres partis de l'opposition, qu'il se fasse écraser par un parti de droite, par des électeurs québécois vieillisant qui se conservatisent, et des nouveaux électeurs qui ne veulent rien savoir d'être dans l'opposition et votent NPD par ignorance de combien ils sont sales en campagne, j'en n'ai rien à battre!!!

Un sombre présage m'avait inquiété sur la présence d'E-May aux débats; lors des discours d'ouverture de campagne par les chefs respectifs des partis de l'opposition dès la visite de Harper chez la gouverneure-générale hier matin (dimanche 7 septembre), le Réseau De l'Information (RDI) était prêt à couvrir le discours de Mme May (comme on commence à l'entendre mentionner de plus en plus dans les médias francophones), mais celle-ci N'A RIEN DIT EN FRANÇAIS; adieu la couverture!

Encore une fois, on souligne le problème de l'entente May-Dion sur le champs libre dans leurs circonscriptions respectives. Elle a été signée sans l'accord des membres du Parti et donne lieu à plein d'interprétation assimilantes entre nos deux partis. Personnellement, JAMAIS les Libéraux ne seront une option avec leur fédéralisme centralisateur, le scandale des commandites, le règne de 10 ans d'immobilisme sur Kyoto (et un chef traître à la nation québécoise par sa loi sur la clarté).

On COMMENCE à parler d'ententes semblables (nommées coalitions) pour éviter une majorité conservatrice dans le système de votation actuel uninominal à un tour (entendu au Club des EX aujourd'hui, tjrs à RDI). À quand la représentation proportionnelles?

Un vox pop de RDI dans les rues de Montréal a donné un nombre incroyable de réponses négatives par rapport aux élections: C'est pas le temps, ça coûte trop cher, "entre voter pour des crosseurs, des voleurs et des arnaqueurs, ça vaut-tu la peine?", etc. L'échantillon sondé semble désabusé de la politique fédérale. Est-ce que ce n'est qu'une grosse masquarade où les politicienNEs se surmènent, les journalistes jouissent de l'abondance d'information à rapporter, les politco-geeks dévorent le tout et la majorité de la population n'en a rien à battre?

La situation devient dangereusement élitiste; un petit groupe de gens est en politique, couvre la politique et vote. Le reste se laisse mener en bateau. Encore une fois, ce sont des petites gang serrées qui se battent pour le pouvoir ou sa couverture entre eux. Mais le reste de la population s'en criss.

L'apathie est une menace à la démocratie, et la façon de la renverser, c'est faire de la politique différemment, éduquer nos jeunes à la citoyenneté, établir le scrutin proportionnel et adopter une démocratie participative. Votez Vert.

1 commentaire:

Claude Gelinas a dit...

J'écris ce commentaire après les deux débats télévisés où Mme May a (finalement) été invitée -et- aussi après le jour du vote.

Bien que Mme May ait fait de gros efforts pour parler français, sa performance au premier débat était bien mais sans plus.

Le lendemain, en anglais, elle a parlé plus vite et mieux mais en fin de compte, elle n'a pas su se démarquer suffisamment de Jack Layton qui semblait prendre l'environnement plus à cœur qu'elle (si telle chose est possible).

En fin de compte, je me demande si sa présence au débat l'a vraiment aidé.

Elle a même perdu dans son propre comté... et Peter MacKay était LOIN devant elle!

Elizabeth May a des choses intéressantes à dire mais je vois mal comment elle pourra demeurer à la tête du Parti vert vu sa performance à l'élection fédérale 2008.

C'est une opinion personnelle et je me permets de la partager — il est probable que les verts voient les choses différemment ; )